Prochain échelon : 47
|
Compteur d'activité : 45
Jacob et Wilhelm Grimm
Les frères Grimm
Conte, Les frères Grimm, La Belle Catrinelle et Pif - Paf le Lutin
Créé par Mariedark, le 02/09/2013 à 12h59.
0 réponse
Dernière réponse :
Par Mariedark,
le 02/09/2013 à 12h59.
Mariedark
Posté le 02/09/2013 à 12h59
#1
avatar
responsable
membre
depuis le 31/07/2013.
Dernière connexion :
le 29/11/2013 à 10h29
Niveau de soutient : 31 pts

CONTE - LES FRERES GRIMM

 

LA BELLE CATRINELLE ET PIF-PAF LE LUTIN

 

– Bien le bonjour, père Latisane Desureau !

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin.

– Si je vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre fille ?

– Oui, bien sûr, cela se peut si la mère Traitlavàche, son frère Hautorgueil, sa soeur Fromagemou et la belle Catrinelle sont d’accord, cela se peut vraiment. La mère Traitlavache, où est-elle à cette heure ?

– A l’étable, elle trait peur nous faire le beurre.

– Bien le bonjour, la mère Traitlavache !

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin.

– Si je vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre fille ?

– Oui, cela peut se faire si le père Latisane Desureau et le frère Hautorgueil et la soeur Fromagemou et Catrinelle elle-même sont d’accord. Mais le frère Hautorgueil, où est-il à présent ?

– C’est au bûcher qu’il est, et notre bois, qu’il fend.

– Bien le bonjour, frère Hautorgueil !

 – Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin.

– Si je vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre soeur ?

– Oui, bien sûr, si le père Latisane Desureau, la mère Traitlavache et la belle Catrinelle sont d’accord, la chose pourrait se faire. Mais où se trouve donc la soeur Fromagemou ?

– Dans le jardin qu’elle est, à nous couper des choux. Bien le bonjour, soeur Fromagemou !

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin.

– Si je vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre soeur ?

– Oui, bien sûr, c’est tout à fait possible si le père Latisane Desureau, la mère Traitlavache, le frère Hautorgueil et la belle Catrinelle elle-même sont d’accord. Mais où puis-je trouver la belle Catrinelle ?

– Dans la chambre, à compter ses sous dans l’escarcelle.

– Bien le bonjour, Catrinelle !

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin.

– Si je te le demande, veux-tu être ma chérie ?

– Mais bien sûr, si le père Latisane Desureau, la mère Traitlavache, le frère Hautorgueil et la sœur Fromagemou sont d’accord, cela pourrait bien arriver.

– Belle Catrinelle, combien as-tu pour faire la dot ?

– Quatorze sous de capital, trois francs cinquante de dettes, une demilivre de poires sèches, une main de prunes, une poignée de carottes. Et si je ne suis pas trop sotte, Cela fait une belle dot !

– Mais toi, cher Lelutin, quel métier est le tien Serais-tu artisan tailleur ?

– Quelque chose de meilleur !

– Serais-tu cordonnier ?

– J’ai un meilleur métier !

– Serais-tu forgeron ?

– Mais c’est bien mieux, voyons !

– Serais-tu donc meunier ?

– C’est beaucoup mieux, ce que je fais !

– Peut-être alors que tu fais des balais ?

– Exactement, voilà ce que je fais. Un aussi beau métier, est-ce que tu en connais ?

Dernière modification le 02/09/2013 à 12h59 par Mariedark.

Identification

Pas encore inscrit ?